Escalade plaisir : Alpes françaises du Nord : 190 voies du 4a au 6a/b d´accès aisé : alpinisme, grimpe, Aiguilles Rouges, Bornes, Aravis, Beaufortin, Vanoise, Chartreuse, Vercors,
 
Bienvenue    Commandes    Diffuseurs    Nous trouver !   
 Ma commande
Guides - Sport
 
 NOUVEAUTES !
 Guides
  Découverte
  Aventure
  Hors Collection
  Sport
 Cartes
 Objectif Terre
  Documents
  Récits
 Beaux Livres
 Études Orientales
 Livres Épuisés
Recherche
 
   


Escalade plaisir : Alpes françaises du Nord
190 voies du 4a au 6a/b d´accès aisé
Hervé Galley, 2013

336 pages 15 x 21 cm broché

23.00 / 39.00 CHF

ISBN : 978-2-88086-410-1

commander l'article
version imprimable
 
 
Attention ! informations de mise à jour en bas de cette page !

La deuxième édition de cet ouvrage, qui d’emblée avait connu, à sa parution, un franc succès pour son originalité, a été augmentée de manière drastique, afin d’offrir aux grimpeurs le meilleur des sites d’escalade de la région concernée.
Les 190 «grandes voies» présentées ici – contre 114 dans la première édition – exclusivement rocheuses et faciles d’accès, offrent toutes au grimpeur l’opportunité de s’engager dans des terrains bien adaptés à son propre niveau et, du coup, de progresser en sécurité.
L’escalade contemporaine est souvent recherchée pour le plaisir sensuel intense qu’elle procure. L’intérêt technique et le mouvement comptent plus que le support. C’est pourquoi beaucoup de débutants abordent l’escalade grâce aux structures artificielles en salle. Pourtant, le plaisir de la grimpe se révèle de manière plus complète grâce aux diverses pratiques en plein air: escalade de blocs, moulinettes en falaises-école, et évidemment fréquentation des voies de plusieurs longueurs. C’est là que se révèle tout l’intérêt de cet ouvrage. Les descriptions précises de ce guide, ses croquis détaillés, des difficultés abordables, permettent au grimpeur la recherche du beau geste, sur du beau rocher, et grâce à un équipement solide et fiable. De l’alpinisme classique, elles retiennent le goût de l’esthétique et le plaisir incomparable d’une journée en montagne, dans un cadre naturel.
Les itinéraires décrits dans ce livre permettent donc une ESCALADE-PLAISIR où le risque demeure limité, et où la cordée peut s’adonner en toute quiétude à son sport favori, sans la crainte de difficultés imprévues qui la mettraient en danger. Mais cette sélection de voies constitue aussi une préparation à des itinéraires plus exigeants, dont la difficulté objective et l’engagement requis nécessitent un niveau d’escalade supérieur.
Auteur: Hervé Galley, ingénieur grenoblois, parcourt la montagne à ski ou à pied depuis son enfance. En plus des guides Escalade plaisir – Alpes française du Nord et Alpes française du Sud, il a publié un guide de randonnée (ski et trekking) au Maroc, ainsi que d’autres ouvrages, avec Emmanuel Cabau, dans la série des guides de ski de randonnée: Isère, Hautes-Alpes et Alpes du Sud (Editions Olizane).



ETAT DE L´EQUIPEMENT ET MISES A JOUR (12/08/2018)

# Dalles des Chéserys (Aiguilles Rouges): jolies nouveautés, avec descente en rappels dans la voie, ou à pied via le haut de la paroi et le chemin de l´Aiguillette:
- Aubade, neuf longueurs, 5b/c (5a), goujons Fixe inox: large face de dalles à gauche du grand couloir bordant à gauche Un Père Noël pour Lucy, puis en oblique à droite après R6. Départ sur le gros bloc au bord du chemin de l´Aiguillette, 100m à gauche de Un Père Noël pour Lucy.
- Douce Renaissance, cinq longueurs, 5c (5b), goujons inox: départ 30m à droite de la Bleue.
- Voisine, cinq longueurs, 6a (5c): départ juste à droite de Douce Renaissance, que cette Voisine croise ensuite à mi-hauteur.
- La Brune, cinq longueurs, 6a+ (5c): départ 30m à gauche de la Jaune. Crux dans L1: dalle sombre et dans L2: surplomb contourné par la droite.
- La Blonde, cinq longueurs, 5b (4c): départ 10m à gauche de la Jaune.
- La Rousse, cinq longueurs, 6a (5b), goujons Fixe inox: départ 10m à droite de la Rouge.
Toutes cotations à confirmer.
# Pierra Menta (Beaufortin), voie Trente-Six Ans Plus Tard: 6b et non 5b/c.
# Pilier Martin-Jonot au Gerbier (Vercors): rééquipement de L1 en 2015 (goujons inox et lunules): longueur de 50m en forme de S (4c/5a) dans la grande dalle, juste à gauche du couloir herbeux. R1 sur deux goujons inox sur une vire d´où on peut continuer par la gauche (fissure peu équipée) ou mieux par la droite (pilier arrondi, qu´on remonte entièrement sans traverser 10m à gauche pour R2 comme indiqué dans le topo: en 2018 un nouveau R2 a été équipé sur deux goujons inox sur une marche près du fil du pilier, juste avant la fissure-dièdre de R3). Sangles pour lunules utiles, plus éventuellement quelques coinceurs; difficulté modeste mais cotations un peu sèches et escalade relativement engagée par endroits.
# Gendarme de la Cournouse (Vercors): la voie classique (itin. 57) a été déséquipée en 2015 par le guide Simon Destombes. Il reste uniquement les relais, et 0 à 3 points (pitons ou spits) par longueur; cames 20-100mm et jeu de coinceurs câblés indispensables. Voie déconseillée en l´état compte tenu de sa patine, autant grimper ailleurs et la laisser aux amateurs d´ordalie.
# Pic Piéroux (Dévoluy): voie Gic´n´Roll rebaptisée Pas Gicon Que Ça, nom peint au départ.
# Pic Piéroux (Dévoluy): nouvelle voie qui commence 20m à gauche de Pas Gicon Que Ça et finit un peu à droite des trois dernières longueurs de Super-Goujats. Goujons Fixe galva. Dix longueurs, 6a (5c obligé), escalade engagée voire un peu expo par endroits, avec des sections en rocher fracturé n´inspirant pas confiance.
# Oreille du Loup (Taillefer): nouvelle voie baptisée Coyote Attend (entièrement équipée, goujons inox) tracée un peu à droite du Loup des Teppes qu´elle rejoint à R3. Trois longueurs, 4b, 4c, 5b (4c obligé). L4 commune avec le Loup des Teppes (4b). Itinéraire conseillé pour commencer la traversée des arêtes. Dans cette dernière, les relais de rappel ont été renforcés.
# Oreille du Loup (Taillefer), voie Viens Voir le Loup: variante équipée (goujons inox) à gauche du couloir-cheminée de L3 (comme le projet indiqué sur le croquis en page 245 du livre): grande longueur sur un petit éperon, 4c/5a, qui finit en traversée à droite herbeuse et un peu descendante, gare au tirage (relais intermédiaire possible). A la descente en rappels depuis le sommet de cet itinéraire, relais rééquipés pour pouvoir effectuer deux rappels plus courts dans la voie (recommandé pour pouvoir décoincer la corde si besoin) au lieu du premier grand rappel direct (qui reste toujours possible).
# Dalle de Chantelouve (Taillefer): stationnement obligatoire au grand parking aménagé 200m au sud de la dalle. De ce parking, un sentier à flanc rejoint l´ancienne approche.
# Dalle de Chantelouve (Taillefer): une ligne de rappels indépendante a été installée (goujons inox de 10mm double expansion): rappels situés (sauf un, le 3ème) juste à gauche (sud) des relais de montée de Miroir d´Eau (4 rappels jusqu´à la grande vire plate, avec le 3ème relais de rappel un peu en contrebas à droite du R7 de montée, puis 4 rappels jusqu´au sol, corde 2x50m). On peut facilement rejoindre les relais de rappel depuis les relais de montée.
# Dalle de Chantelouve (Taillefer): jolie voie nouvelle de 6 longueurs tracée quelques mètres à droite de Miroir d´Eau. Elle finit sur la grande vire plate. Goujons inox de 10mm double expansion, 5c max, 5b+ obligé. Escalade parfois un peu engagée mais le 5c est bien protégé. Descente possible en rappels dans la voie mais (sauf affluence) il vaut mieux utiliser la ligne de rappels indépendante.
# Dalle de Chantelouve (Taillefer): voie nouvelle de 7 longueurs tracée quelques mètres à gauche de Miroir d´Eau. Goujons inox de 12mm, 5 longueurs jusqu´à la grande vire plate, puis 2 longueurs faciles: de R7 monter quelques mètres jusqu´à une terrasse spacieuse et rejoindre à droite Miroir d´Eau pour la descente. Voie agréable, homogène en 4b avec quelques pas ne dépassant pas le 5b (4c obligé), bien protégée et riche en réglettes franches. Non équipée pour les rappels, utiliser la ligne de rappels indépendante juste à droite.
# Grand Bec de Roizonne (Taillefer), voie Un Point c´est Tout: équipement un peu complété par Hervé Rondeau et Camille Meyer en 2013, avec l´accord des ouvreurs: escalade correctement protégée dorénavant.
# Grand Bec de Roizonne (Taillefer), voie Prise de Bec (6a max, 5b obligé): s´encorder au niveau du petit promontoire de départ de la voie de l´Accu (goujon de relais), traverser à droite en longeant la paroi, ignorer le premier couloir herbeux qui se présente, et remonter un vague éperon de gradins à droite de ce couloir (3a, goujons) jusqu´à la vire herbeuse où commencent les difficultés. Jolie escalade, souvent raide sur prises plates, très bon gneiss compact.
# Tête Blanche (Oisans), voie Camox: rééquipement très partiel en 2018 (une douzaine de goujons inox, plus 8 pour la ligne de rappels). Cotations un peu sous-estimées, à majorer d´un demi-degré (par exemple 5b au lieu de 5a). L5 mieux protégée qu´avant comporte néanmoins un pas de 5c+ (non obligatoire). L´équipement en place (goujons de 8 et 10mm) est plutôt espacé et souvent rouillé: se méfier particulièrement des vieux goujons de 8mm, présents surtout au début de la voie. La ligne de rappels à droite a été nettoyée et rééquipée (goujons inox de 12mm) aux mêmes emplacements que précédemment: premier rappel d´environ 40m (relais un peu caché sous un petit pin), puis 25m seulement jusqu´à une terrasse rocheuse avec grosse lunule sous un petit surplomb, puis 40/45m en partie surplombant; ensuite marche sur pente herbeuse et dernier rappel de 40m. Un dossier de rééquipement plus complet est en attente d´autorisation (ou non) par le Parc des Ecrins.
# Tête de la Maye (Oisans), voie Gay Pied: rééquipement de L1 à L4 par Jean-Michel Cambon, trois longueurs (et trois rappels sur chaînes) au lieu de quatre longueurs auparavant, et L1 mieux protégée maintenant.
# Dalles de l´Encoula (Oisans), voie Balade dans l´Eau de Là: une lectrice nous signale que le relais du cinquième rappel de descente (grande terrasse rocheuse un peu en-dessous de R6) est endommagé par chutes de pierres; donc effectuer ce rappel depuis R6 (maillon sur deux goujons reliés par sangle). Equipement vieillissant (idem Camox). La voie étant dans le Parc National des Ecrins, une demande d´autorisation de rééquipement a été déposée auprès de la commission ad hoc du Parc, dont on attend la décision.
# Cascade de Villard-Notre-Dame (Oisans): accès pédestre aux voies depuis le haut (ou échappée) dorénavant possible par un sentier récemment tracé: du dernier lacet de la route, suivre le chemin à flanc du Rochail pendant un kilomètre pour rejoindre le départ du nouveau sentier, qu´on descend; en bas, brève traversée hors sentier à flanc, un peu plus haut que la passerelle, pour rejoindre la vire de départ des voies (45mn). Par ailleurs, Jean-Michel Cambon a équipé une nouvelle ligne de rappels, sur relais avec chaînes, toute proche de l´actuelle (dans Les Délices, dont l´équipement a été un peu complété) pour délester les relais. Enfin, rééquipement partiel de la voie Issue de Secours (5b obligé soutenu) et nettoyage d´un petit éboulement dans le haut de cette voie.
# Cascade de la Pisse (Oisans): 24 ans après son ouverture, rééquipement de La Pisse Lazuli par les ouvreurs (J.-M. Cambon et P. Corréard): plusieurs goujons ajoutés, meilleure protection dans le 5b, et descente en rappels améliorée. C´est la variante de départ à gauche (en 3c) qui a été rééquipée, et non L1 et L2 du topo. Par ailleurs, une via ferrata existe maintenant à droite (E) de la cascade.
# Tours de la Moulette (Cerces): barrière installée sur la piste du col de Buffère, donc 45mn d´approche supplémentaire sur cette piste, ou monter à pied depuis Le Monêtier-les-Bains (1h45).
 

production web : icominfo Copyright © Editions Olizane
Editions Olizane • 11, rue des Vieux-Grenadiers • 1205 Genève - Suisse
Tél. ++4122 3285252 • Fax ++4122 3285796 • Email :
guides@olizane.ch